Devoir conjugal

Le mariage change tout. Il s’agit d’un grand engagement, d’une part envers soi-même, et d’autre part, envers l’épouse ou le mari. Si le sexe n’a jamais été une obligation avant l’engagement solennel, ce n’est plus le cas suite à la signature du contrat de mariage. Le principe du devoir conjugal entre en jeu à partir de ce jour.

 

Devoir conjugal : que se cache-t-il derrière ce terme?

On entend souvent ce terme, mais on n’est pas sûr de sa signification, mais surtout de sa véracité. Est-ce stipulé par le Code civil ? Est-ce pénalisant ? Toutes sortes de questions trottent dans notre tête. En premier lieu, il convient de savoir ce qu’est le devoir conjugal. Il s’agit du fait de dormir avec son époux ou son épouse tout au long de la durée du mariage. En fait, un article du Code civil mentionne que “les époux s’obligent mutuellement à une communauté de vie”. En guise d’explication, ce point comprend l’obligation d’entretenir des relations sexuelles régulièrement. À part cela, faire chambre commune se trouve également dans cette même stipulation. Bien que cela ne soit pas mentionné directement, le devoir conjugal fait partie des obligations imposées par la loi.

 

Le devoir conjugal d’aujourd’hui

On l’a dit, le devoir conjugal fait partie des obligations légales. Est-ce encore le cas aujourd’hui ? C’est toujours le cas, mais il est rare de trouver une telle affaire au tribunal. Certes, il est fort possible que le non-respect du devoir conjugal puisse être la source d’un conflit au sein d’un ménage, mais il n’est pas bien vu d’en faire toute une histoire. Même la baisse de la libido n’est pas une bonne chose pour un couple. Toutefois, ce dernier essaie souvent de trouver une solution au lieu de crier son problème sur tous les toits. De plus, le fait de faire chambre à part peut-être incité par d’autres raisons plus sérieuses. En effet, la violence d’un mari peut causer cette situation vis-à-vis de la femme. Ce n’est qu’un exemple entre autres, car d’autres situations tout aussi diverses peuvent exister. Bien que très rare, ce n’est pas impossible de voir un mari qui porte plainte contre sa femme pour cette raison. Par rapport à cela, il est à savoir que le juge ne peut en aucun cas déclarer coupable une femme qui agit ainsi. Pour faire court, le devoir conjugal se passe entre les époux. Ils s’obligent pour que l’une ou l’autre n’aille pas voir ailleurs. Il n’est donc pas une raison pour arriver au stade d’un divorce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *