Garde classique

Si vous êtes sur le point d’entamer une procédure de divorce et que vous avez des enfants mineurs, il est tout naturel que vous vous posiez des questions concernant le mode de garde de ces derniers. Voici quelques informations concernant la garde classique.

 

Le rythme de la garde classique en général

Il faut savoir, en cas de divorce, que les conditions de garde des enfants sont mises en place en fonction des cas et de leurs âges. La majorité du temps, les parents optent pour le mode de garde classique. Nous allons faire le point sur les avantages et inconvénients de ce mode de garde. Il faut savoir que les modalités ne sont pas fixées par la loi lors d’une garde classique. Le droit de visite et d’hébergement de l’autre parent dépendra du domicile de chacun de l’ex-époux et de l’âge de l’enfant. En règle générale, voici le rythme adopté : l’enfant réside en semaine chez le parent qui en a la garde, puis passe un week-end sur deux chez son autre parent. Il s’y rend également durant la moitié des petites et des grandes vacances scolaires.

 

Un mode de garde assez libre qui présente quelques avantages

Il faut savoir qu’ici, les parents sont libres de mettre en place une garde partagée, incluant par exemple un ou deux soirs supplémentaires en semaine. Le tout est de se mettre d’accord. Il est à noter que le choix du système de garde se fera par le biais d’une convention écrite, au moment du divorce. Tout devra être mis en place pour respecter l’intérêt de l’enfant. Dans le cas contraire, d’autres modalités pourront être imposées par le juge aux affaires familiales. Lorsque les parents sont en désaccord concernant le choix de la garde et ses modalités, le juge se chargera de trancher. L’avantage d’une résidence principale est qu’elle apporte une certaine stabilité à l’enfant. Ce dernier ne se voit pas bouleverser dans ses repères. De plus, cette garde représente un coût financier de loin inférieur et une organisation beaucoup moins lourde.

 

Des inconvénients qu’il faut tout de même prendre en compte

La garde classique présente tout de même quelques inconvénients, malgré le fait qu’elle instaure un climat d’équilibre pour l’enfant. En effet, ce dernier sera amené à voir l’un de ses deux parents bien moins souvent, ce qui pourrait entraîner chez lui un sentiment de culpabilité. De plus, le parent qui ne jouit que d’un droit de visite et d’hébergement peut se sentir exclu de l’éducation de son enfant ainsi que d’une véritable relation avec lui. La garde classique est le plus souvent attribuée à la mère, notamment lorsque l’enfant est en bas âge. Afin d’éviter des relations complexes et des difficultés de chaque côté, le mieux serait d’opter pour une garde alternée, où les visites seraient plus fréquentes et où les deux parents auraient leurs mots à dire sur l’éducation de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *